jeudi, 24 août 2017 12:31

Travailleurs détachés: Emmanuel Macron cherche l'appui de la Roumanie

Écrit par 

Après l'Autriche, la Bulgarie, Emmanuel Macron est arrivé à Bucarest ce jeudi matin. Le chef de l'Etat continue sa tournée en Europe de l'Est avec toujours la même idée, convaincre ses homologues qu'il faut réviser la directive européenne sur les travailleurs détachés. Ca s'est plutôt bien passé hier à Salzbourg, la Slovaquie et la République tchèque ont dit « oui ». Un « oui » timide pour l'instant mais c'est un début. Ce jeudi 24 août, Emmanuel Macron s'entretient avec les autorités roumaines, il rencontre en ce moment le président Klaus Iohannis.

Avec notre envoyée spéciale à Bucarest,Dominique Baillard

A Bucarest, l’atmosphère est à l’image de la météo du jour, au beau fixe, contrairement au rendez-vous de Salzbourg où le président français pouvait douter du soutien du dirigeant tchèque et surtout du turbulent Premier ministre slovaque. Ici, le chef de l’Etat est dans un pays ami, francophile, bon élève de la classe européenne.

Trouver les argumentsToutefois le président devra trouver des arguments convaincants car au mois de juin, les Roumains faisaient partie du groupe des pays de l’Est hostiles à l’initiative française. Aujourd’hui, les routiers roumains sont particulièrement remontés contre cette réforme. Ce secteur hyper sensible ici comme dans plusieurs autres pays européens pourrait faire l’objet de négociations ultérieures séparées, assure l’Elysée.

 

Pas la priorité

Mais à Bucarest, il faut bien reconnaître que cette réforme qui tient tant au cœur du président français n’est pas vraiment la priorité, cela ne concerne qu’une dizaine de milliers de personnes, la priorité ici c’est, par exemple, l’entrée dans l'espace Schengen.

Lu 177 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.