mercredi, 12 septembre 2018 09:07

Médias: le CESTI relance son concours d’entrée en Guinée

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le concours d’entrée, session 2018 au CESTI (Centre d’études des Sciences et Techniques de l’Information) a  été lancé ce mardi 11 septembre dans la salle du ministère de l’Information et de la Communication, à Conakry. Les admis à ce concours, bénéficieront de 2 à 3 ans de formation en journalisme à l’université Cheick Anta Diop à Dakar, au pays de la Téranga.

Pendant trois jours, les 9 candidats de niveau Bac et licence seront évalués en dissertation, sujets d’actualités des 6 derniers mois, résumé de texte, en langage sous la coupe  d’un jury composé de journalistes.Basé à Dakar, depuis sa création en 1965, le CESTI,  organise chaque année des tests de recrutement à l’intention des journalistes, des diplômés au baccalauréat et en licence.

Après deux ans d’absence,  le CETSI  relance ses  activités en Guinée à travers ce présent test. Son directeur des études, Dr Momodou N’Diaye justifie cette absence par les problèmes  structurels dont  son centre était confronté. Au nombre desquels les moyens financiers et logistiques.

«Le CESTI  se veut un creuset de rencontre de diverses nationalités de journalistes des pays de la sous-région (Bénin, Mali, Cameroun etc. pour une formation en journalisme à Dakar », a-t-il précisé avant de  rappeler  le  passage de plusieurs journalistes guinéens au  CETSI qui font de bonnes prestations aujourd’hui dans les medias nationaux et internationaux.

 Cependant, Dr N’Diaye  déplore la faible participation cette année, contrairement aux précédents tests ou le nombre des candidats atteignaient 30 à 40 personnes. Il estime que  la caution exigée pourrait expliquer cette baisse. Faut-il signaler  que les  frais de participation par pays sont fixés à 10.000 FCFA.

 Aux dires du directeur des études du CESTI, le prochain test au lieu  en septembre 2019.

Lu 100 fois Dernière modification le mercredi, 12 septembre 2018 18:36