mardi, 02 avril 2019 19:55

Marche des journalistes : Les acteurs politiques et la société civile au rendez-vous

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Depuis quelques jours, la presse guinéenne demande la libération immédiate du journaliste, Lansana CAMARA du site Conakrylive.info. Pour ce faire, ses confrères ont organisé une marche ce mardi, 2 avril 2019 à Kaloum. Une manifestation au cours de laquelle des acteurs politiques et ceux de la société civile ont pris part.

Pour le Président de la Plateforme des Jeunes pour la démocratie et le développement (PJDD), Ibrahima Aminata Diallo, leur participation marque une solidarité avec la corporation. « Nous avons dit dans nos objectifs qu’on pourrait s’associer à toutes revendications qui correspondent aux valeurs que nous défendons. Donc, nous estimons qu’ici c’est une violation de la loi L002 de la liberté de la presse de 2010. C’est pourquoi, nous sommes venus montrer à tout le monde que toutes les organisations de la société civile, les médias et la presse en générale sont à peu près la même chose. C’est juste une question de complémentarité« , a-t-il fait savoir.

Quant au Président de NGC, Thierno Mamadou BAH, leur soutien est avant tout une question de famille d’où il était à l’époque. « Avant d’être politique, j’étais d’abord journaliste pendant longtemps. La presse est l’un des fondements de la démocratie. Alors Lansana CAMARA qui est détenu aujourd’hui est l’un des mieux avertis avec qui je travaillais assez. Nous devons tous dire non à cette façon de faire, menacer la liberté d’expression, la démocratie. Cela justifie une volonté du pouvoir en place de tuer la presse à petit-feu« , a-t-il déploré.

Aux dernières nouvelles, le journaliste emprisonné n’est toujours pas sorti de l’incarcération dont il fait l’objet depuis quelques jours.

Lu 730 fois Dernière modification le jeudi, 04 avril 2019 08:19