jeudi, 04 avril 2019 08:31

Guinée : « Non au 3ème mandat » au cœur d’une rencontre

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Des acteurs  politiques, de la société civile et des syndicats se sont retrouvés pour créer un Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Objectif, dire « Non au 3ème mandat » sur toute éventualité de révision constitutionnelle à travers des actions de concertation et de sensibilisation sur toute l’étendue du territoire national . Son lancement a eu lieu cet après-midi de ce mercredi, 03 avril 2019 au siège national de la PCUD, situé dans la commune de Ratoma.

Cette rencontre a connu la présence de toutes les grandes forces politiques entre autres UFDG, UFR, PEDEN, PADES, FIDEL, BL, RGD, qui étaient venues afficher leur désaccord face à ce qu’ils appellent « un coup d’Etat constitutionnel » orchestré par le pouvoir en place. Ils se disent être déterminés pour défendre cette hypothèse.

« Désormais, c’est une union sacrée contre toutes les forces du mal, tous ceux qui tentent amnistier la conscience du peuple de Guinée, peuple de 1958 épris de paix, de liberté, de justice et de travail. Nous ne faillirons pas à notre devoir de défendre cette constitution. Nous devons nous donner les mains contre ce coup d’Etat constitutionnel« , a laissé entendre le Président de RGD, Me Abdoul Kabélé CAMARA.

Aux dires du porte parole par circonstance, Abdourahmane SANOH, il n’est plus l’heure de se désolidariser et met en garde le Président en exercice de céder afin d’éviter aux Guinéens des conséquences néfastes dans l’avenir. « Le Front National pour la Défense de la Constitution préoccupé par l’accaparement du pouvoir par le Président de la République met en garde contre le recule démocratique et les graves risques encourus de stabilité en Guinée ainsi que le chao qui pourrait arriver. Nous demandons à M. Alpha Condé de renoncer à toute ambition de s’éterniser au pouvoir en violation de la constitution« , a-t-il déclaré devant ses pairs.

L’organisation Guinéenne de Défense des Droits de l’Homme et du Citoyen (OGDH) y était afin de marquer leur solidarité à ce front pour défendre les droits du peuple

Lu 1724 fois Dernière modification le jeudi, 04 avril 2019 17:40